Revue parlementaire canadienne

Numéro courant
Région canadienne, APC
Archives
Prochain numéro
Guide de rédaction
Abonnez-vous

Recherche
AccueilContactez-nousEnglish

PDF
Activités de l’APC : la scène canadienneActivités de l’APC : la scène canadienne


10e Colloque parlementaire du Commonwealth

Le 10e Colloque parlementaire du Commonwealth aura lieu du 21 au 28 mai à l'Île-du-Prince-Édouard. Ce sera la première fois qu'une assemblée législative provinciale sera l'hôte d'un colloque intéressant l'ensemble du Commonwealth. Voici quelques-uns des thèmes suggérés :

  • Aperçu de la structure constitutionnelle du Canada et de la situation politique et parlementaire à l'Île-du-Prince-Édouard.
  • Évolution du Commonwealth et rôle de l'APC - coup d'œil sur l'avenir.
  • Les divers rôles du député - obligations envers ses électeurs et son parti et rapports avec les groupes d'intérêt.
  • Pouvoirs et privilèges de l'assemblée législative.
  • Les travaux de la Chambre - établir le calendrier parlementaire et équilibrer les besoins du gouvernement et de l'opposition.
  • Le rôle du président et du personnel parlementaire.
  • Améliorer l'examen parlementaire des mesures législatives et des dépenses publiques par le système des comités parlementaires.
  • Les députés et leurs rapports avec l'exécutif et l'administration.
  • Rémunération, indemnités et services d'appui des députés.
  • Les députés et les médias.
  • Le conflit d'intérêts - les règles déontologiques et la vie publique.
  • La souveraineté parlementaire et l'interventionnisme judiciaire : opposition ou complémentarité?

Huissier du Bâton noir

Le nom « huissier du Bâton noir » vient de la canne d'ébène symbole du pouvoir de l'huissier. C'est avec cette canne que l'huissier du Sénat frappe à la porte de la Chambre des communes pour convoquer les députés au Sénat pour le discours du Trône ou pour la sanction royale donnée aux projets de loi. L'huissier du Bâton noir est un haut fonctionnaire du Sénat et responsable de la sécurité de la salle du Sénat. Il conduit le cortège du Président à chaque séance.

Mme Mary McLaren a été nommée huissier du Bâton noir du Sénat du Canada le 10 novembre 1997. Elle est ainsi devenue la première femme de toute l'histoire du Canada à occuper ce poste prestigieux.

Mme McLaren est née à Drumbo, petite agglomération rurale du sud de l'Ontario, le 29 juillet 1950. Elle a fait ses études secondaires à la Paris High School de Paris, en Ontario, pour ensuite poursuivre ses études à l'Université de Guelph, où elle a obtenu un baccalauréat en sciences appliquées avec distinction en 1972. Par la suite, Mme McLaren a suivi divers programmes de perfectionnement, notamment un programme de formation des cadres de la fonction publique à la l'Université Queen's de Kingston (1991) et le Programme d'affectations de carrière de la fonction publique fédérale (1988), destiné aux personnes douées d'un talent prometteur en administration.

Au début de sa carrière, Mme McLaren a travaillé dans le domaine des essais sur les substances chimiques et sur les textiles à l'ancien ministère de la Consommation et des Corporations. Elle est ensuite entrée au ministère de la Défense nationale comme agent de projet technique. Après son admission au Programme d'affectations de carrière, Mme McLaren a occupé des postes variés de plus en plus exigeants dans divers ministères fédéraux, notamment à l'ancien ministère des Approvisionnements et Services (maintenant appelé Travaux publics et Services gouvernementaux Canada) et au Conseil du Trésor, avant de retourner au MDN dans le secteur de la gestion des achats et des approvisionnements. Les cinq dernières années qu'elle a passées au MDN, elle a occupé des postes de haute direction où elle a été responsable de la planification opérationnelle et stratégique d'une importante division aux attributions variées et du contrôle du budget des achats et de l'approvisionnement en matériel (environ 4 millions de dollars). Elle a aussi été chargée d'élaborer et de mettre sur pied des services de soutien centraux, notamment dans les secteurs des technologies de l'information et des services personnels et financiers, et d'instituer des lignes directrices et des procédures dans les domaines de l'administration, des achats et de la gestion des approvisionnements.

Durant ses trois dernières années à la Défense nationale, Mme McLaren a acquis une vaste expérience de la refonte des procédés et de la gestion du changement en tant que membre principal de l'équipe de restructuration du Ministère. Elle a par la suite été chef d'équipe dans le cadre du remaniement et de la restructuration des services du personnel civil (environ 800 employés) qui a abouti à la centralisation des services administratifs du personnel civil et à la redéfinition du rôle de l'administration du personnel civil en tant que prestataire de services. Le dernier poste qu'elle a occupé au ministère de la Défense nationale a été celui de directrice de l'Analyse stratégique des ressources humaines.

Outre ses fonctions protocolaires imprégnées de centaines d'années d'histoire, Mme McLaren fait partie de la haute direction de l'administration du Sénat et est chargée du Programme des pages du Sénat et de la coordination du Protocole et des échanges pour le Sénat. En sa qualité de directrice des services, Mme McLaren est responsable des services suivants : locaux, systèmes d'information, entretien, postes, messagers et métiers.


Canadian Parliamentary Review Cover
Vol 21 no 1
1998






Dernière mise à jour : 2018-07-31