Revue parlementaire canadienne

Numéro courant
Région canadienne, APC
Archives
Prochain numéro
Guide de rédaction
Abonnez-vous

Recherche
AccueilContactez-nousEnglish

PDF
Structures élémentaires de la parenté au Parlement depuis 1867
Jacques P. Gagnon

On aura compris que le titre de notre étude se veut un clin d’œil à l’œuvre de l’éminent ethnologue Claude Lévi-Strauss (1908-2009). Ce dernier a démontré que les multiples structures familiales (monogames, polyandres ou polygynes, patrilinéaires, matrilinéaires ou bilatérales, plus ou moins étendues ou restreintes) servent toutes à exercer, à un degré variable, les mêmes fonctions sociales. Depuis 2000, le service PARLINFO de la Bibliothèque du Parlement a mis en ligne quelques liens de parenté entre sénateurs et députés de 1867 à nos jours. Cette base de données constitue la matière de cet article. Cela nous permet d’étudier le cas des parlementaires qui sont conjoints, frères, fils ou filles d’autres parlementaires.

Le fait de partager chambre à coucher et chambre parlementaire demeure exceptionnel partout sur la planète. Au Parlement canadien, on relève tout au plus une vingtaine de couples mariés sur trois quarts de siècle. Intuitivement, on est porté à penser que ces couples partagent habituellement la même idéologie mais aussi qu’ils sont plus nombreux dans les partis moins conservateurs, qu’il s’agit d’un phénomène qui s’est accru avec le travail des femmes à l’extérieur du foyer et qu’il est plus fréquent en milieu urbain qu’en milieu rural.

Voyons ce qu’il en est avec notre échantillon canadien. Force est de constater que la plupart de nos intuitions ne se vérifient pas. Sur 20 couples, la moitié sont de partis conservateurs. Les deux périodes qui envoient le plus de conjointes au Parlement sont les décennies 1960 et 2000 sans qu’on voit de progression graduelle entre 1930 et 2008. Le clivage urbain-rural n’est pas plus évident : on remarque seulement que l’Ontario envoie davantage de couples à Ottawa (6 cas sur 20).

Néanmoins, on peut prendre acte des faits suivants : maris et femmes partagent la même philosophie politique; la carrière politique du mari précède habituellement celle de l’épouse (18 cas sur 20); la carrière de l’épouse commence souvent à un âge plus avancé que celle du mari (14 cas sur 20); dans la moitié des cas, on assiste à la transmission d’une circonscription électorale comme « héritage politique » de l’époux à sa conjointe.

Suis-je le gardien de mon frère ?

Depuis 1867, 105 parlementaires, (dont 92 députés et 13 sénateurs), fraternisent au sens littéral du terme. Ils se regroupent en 50 fratries dont 5 comptent 3 parlementaires chacune (les Dorion, Geoffrion, Horner, Macdonald et Price). Le plus souvent, la carrière de l’aîné débute avant (35 cas) ou en même temps (5 cas) que celle du ou des cadets. Il n’y a pas de différence significative entre aîné et cadet quant à l’âge en début de carrière parlementaire1. La plupart font carrière dans la même province (43 sur 50), sinon dans la même circonscription. Ces fratries sont habituellement du même parti (42 sur 50). Les exceptions sont le plus souvent antérieures au XXe siècle, à une époque où la discipline de parti était moins stricte qu’aujourd’hui.

Voyons maintenant la distribution par province et par parti pour l’ensemble des 105 frères. On constate à l’évidence que le phénomène est plus fréquent au Québec qu’en Ontario, et plus accentué dans les Maritimes que dans les provinces de l’Ouest. Et il se manifeste au Parti libéral bien plus qu’au Parti conservateur ou autres formations.

Reste la question plus complexe de l’évolution du phénomène dans le temps. Pour nous y retrouver, nous avons distingué quatre « générations politiques » qui correspondent à autant de périodes d’hégémonie ou d’alternance des deux grands partis au gouvernement. Combien de frères commencent leur carrière parlementaire à chaque période?

  • 1867-1896 Quasi-hégémonie des Conservateurs 48
  • 1896-1935 Alternance Libéraux-Conservateurs 33
  • 1935-1968 Quasi-hégémonie des Libéraux 15
  • 1968-2008 Alternance Libéraux-Conservateurs 9

Total 105

La tendance est très claire : la fréquence du phénomène diminue sensiblement avec le temps.

Tel père (ou mère), tel fils (ou fille)

Les filles d’abord, puisqu’elles ne sont que huit… Comparons leur situation à celle des épouses parlementaires. Il n’y a qu’un seul père sénateur contre quatre filles sénatrices. Filles et pères partagent la même idéologie; autant de filles représentent le Parti conservateur que le Parti libéral; la carrière de la fille commence à un âge plus avancé (5 cas) ou équivalent (2 cas) à celui du père. Par ailleurs, le père ne lègue pas sa circonscription électorale à sa fille, sauf dans un seul cas; une ou deux filles commencent leur carrière politique à chaque décennie depuis un demi-siècle; l’Ontario domine le palmarès des filles parlementaires (5 cas sur 8).

Qu’en est-il des fils à papa parlementaire? Ils sont beaucoup plus nombreux : 133 répartis en 127 familles, pour un total de 260 parlementaires, pères et fils, dont 210 députés et 50 sénateurs. C’est dire qu’il y a quelques pères avec deux fils parlementaires (les Barnard, Crawford, Moffat et Sinclair). Ralph Horner a même trois fils parlementaires ; George Rideout quant à lui est le fils de deux parlementaires. Il y a un deuxième parlementaire dont la mère a aussi été députée, Paul Dewar, fils de Marion Dewar.

Bien entendu, les provinces et partis représentés sont sensiblement les mêmes pour pères et fils. Comme dans le cas des frères au Parlement, le Québec domine l’Ontario et les Maritimes dépassent l’Ouest. Par contre, la supériorité des Libéraux sur les Conservateurs est moins importante dans le binôme père-fils parlementaires.

Passons donc à l’évolution dans le temps du couple père-fils en comparant les dates d’entrée en fonction de nos 256 parlementaires2 :

  • 1867-1896 Quasi-hégémonie des Conservateurs 94
  • 1896-1935 Alternance Libéraux-Conservateurs 68
  • 1935-1968 Quasi-hégémonie des Libéraux 57
  • 1968-2011 Alternance Libéraux-Conservateurs 37

Total 256

Comme pour les frères au Parlement, la tendance est à la réduction du nombre des pères et fils avec le temps3.

Le fait d’être fils de parlementaire suscite-t-il une vocation politique précoce? Ça semble être le cas si on considère que 85 fils ont commencé leur carrière à un âge moins avancé que leur père4. Bien sûr, ce sont les électeurs d’une circonscription qui élisent les députés et le premier ministre qui choisit les sénateurs, mais les chiffres sont là.

Enfin, combien de fils ont « hérité » de la circonscription électorale de leur père? Le phénomène est loin d’être négligeable puisqu’il concerne une bonne centaine de parlementaires (pères et fils). Encore là le Québec domine le palmarès suivi de l’Ontario puis des provinces maritimes.

Quelques remarques d’ordre patronymique pour terminer. Quinze épouses parlementaires sur 20 portent le nom de leur mari; 1 seule fille sur 8 a conservé le nom de son père ; 9 fils sur 133 ont le même prénom que leur père.

Notes

1. Dans 20 cas, l’aîné commence sa carrière parlementaire à un âge plus avancé que son cadet ; dans 24 cas, c’est le contraire; dans 11 cas, l’aîné et le cadet débutent au même âge, à deux ans près. (Pour un total de 55 cas, incluant les cinq familles avec trois frères au Parlement).

2. Et non 260 comme dans le tableau précédent. En effet, quatre parlementaires y ont été comptabilisés deux fois puisqu’ils sont à la fois fils et père d’autres parlementaires. Il s’agit des députés Charles-Eugène Pouliot et Charles-Gavan Power et des sénateurs Charles-Philippe Beaubien et Louis-Athanase David.

3. À la Chambre des communes, les députés actuels suivants ont été précédés par leur père à cette charge : Maxime Bernier, Jack Layton, Dominic Leblanc, Peter MacKay, Geoff Regan, Mark Strahl et Justin Trudeau.

4. Trente pères ont commencé leur carrière plus jeunes que leur fils; 11 à peu près au même âge (plus ou moins deux ans).

 

Conjoints et conjointes au Parlement

Couple

Province

Circonscription

Parti

Début de mandat

Âge

Wilson, Norman Frank

ON

Russell

Libéral

1904

28

Wilson, Cairine Reay

ON

Sénat

Libéral

1930

45

Casgrain, Pierre-François

Qc

Charlevoix-Montmorency

Libéral

1917

31

Casgrain, Thérèse Forget

Qc

Sénat

Indépendant

1970

74

Black, George

YK

Yukon

Conservateur

1921

48

Black, Martha Louise

YK

Yukon

Conservateur-Indépendant

1935

69

Casselman, Arza

ON

Grenville

Conservateur

1921

30

Wadds, Jean Casselman

ON

Grenville-Dundas

Conservateur

1958

38

MacInnis, Angus

C.-B.

Vancouver-Sud

Travailliste-Indépendant

1930

46

MacInnis, Grace

C.-B.

Vancouver-Kingsway

NPD

1965

60

Casselman, Frederic

AB

Edmonton-Est

Libéral

1940

55

Casselman, Cora

AB

Edmonton-Est

Libéral

1941

53

Hardie, Mervyn

T.-N.-O.

Mackenzie River

Libéral

1953

35

Hardie, Isabel J. Tibbie

T.-N.-O.

Territoires-du-Nord-Ouest

Libéral

1962

46

Jones, Henry

SK

Saskatoon

Conservateur

1957

37

Jones, Eloise

SK

Saskatoon

Conservateur

1964

47

Macdonald, John

Î.-P.-É.

King’s

Conservateur

1957

44

Macdonald, Margaret

Î.-P.-É.

King’s

Conservateur

1961

51

Rideout, Sherwood

N.-B.

Westmorland

Libéral

1962

45

Rideout, Margaret Isabel

N.-B.

Westmorland

Libéral

1964

41

Sauvé, Maurice

Qc

Îles-de-la-Madeleine

Libéral

1962

39

Sauvé, Jeanne

Qc

Ahuntsic

Libéral

1972

50

Moores, Frank

T.-N.

Bonavista-Trinity-Conception

Conservateur

1968

35

Johnson, Janis

MB

Sénat

Conservateur

1990

44

Cossitt, Thomas

ON

Leeds

Conservateur

1972

45

Cossitt, Jennifer

ON

Leeds-Grenville

Conservateur

1982

34

Milne, William

ON

Peel-Dufferin-Simcoe

Libéral

1974

42

Milne, Lorna

ON

Sénat

Libéral

1995

61

Cadman, Chuck

C.-B.

Surrey-Nord

Réformiste

1997

49

Cadman, Dona

C.-B.

Surrey-Nord

Conservateur

2008

58

Grewal, Gurmant

C.-B.

Surrey Central

Réformiste

1997

40

Grewal, Nina

C.-B.

Fleetwood-Port Kells

Conservateur

2004

46

Jaffer, Rahim

AB

Edmonton-Strathcona

Réformiste

1997

26

Guergis, Helena

ON

Simcoe-Grey

Conservateur

2004

35

Finley, Diane

ON

Haldimand-Norfolk

Conservateur

2004

47

Finley, Doug

ON

Sénat

Conservateur

2009

63

Layton, Jack

ON

Toronto-Danforth

NPD

2004

54

Chow, Olivia

ON

Trinity-Spadina

NPD

2006

49

Thi Lac, Ève-Mary Thaï

Qc

Saint-Hyacinthe-Bagot

Bloc québécois

2007

35

Guimond, Claude

Qc

Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques

Bloc québécois

2008

45

Note : Étant donné la difficulté de retracer les liens des anciens parlementaires et les insuffisances des sources imprimées nous ne pouvons garantir que cette liste est complète.



Frères au Parlement

Par province

Par parti

Québec

44

Parti libéral

65

Ontario

34

Parti conservateur

26

Nouvelle-Écosse

6

Libéral-conservateur

6

Île-du-Prince-Édouard

6

Parti progressiste

2

Nouveau-Brunswick

4

NPD

2

Colombie-Britannique

4

Indépendants

2

Alberta

3

Anti-confédération

1

Saskatchewan

2

Unioniste

1

Manitoba

2

Total

105

105



Pères et filles au Parlement

Père-fille

Province

Circonscription

Parti

Début de mandat

Âge

Forget, Joseph David

Québec

Charlevoix

Conservateur

1904

43

Casgrain, Thérèse Forget

Québec

Sénat

Indépendant

1970

74

Woodsworth, James

Manitoba

Winnipeg-Centre

Tavailliste

1921

47

MacInnis, Grace

Colombie-Britannique

Vancouver-Kingsway

NPD

1965

60

Rowe,William Earl

Ontario

Dufferin-Simcoe

Conservateur

1925

31

Wadds, Jean Casselman

Ontario

Grenville-Dundas

Conservateur

1958

38

Bissett, Edgar

Manitoba

Springfield

Libéral-Progressiste

1926

36

Neiman, Joan

Ontario

Sénat

Libéral

1972

52

Jackman, Harry

Ontario

Rosedale

Conservateur

1940

40

Nancy Ruth

Ontario

Sénat

Conservateur

2005

63

Drope, Robert

Ontario

Northumberland

Conservateur

1945

47

Browes, Pauline

Ontario

Scarborough Centre

Conservateur

1984

46

Connolly, Harold

Nouvelle-Écosse

Sénat

Libéral

1955

54

Carstairs, Sharon

Manitoba

Sénat

Libéral

1994

52

Whelan, Eugene

Ontario

Essex-Sud

Libéral

1962

38

Whelan, Susan

Ontario

Essex-Windsor

Libéral

1993

30


Note : Étant donné la difficulté de retracer les liens des anciens parlementaires et les insuffisances des sources imprimées nous ne pouvons garantir que cette liste est complète.



Pères et fils au Parlement

Par province

Pères (fils)

Par parti

Pères (fils)

Québec

47 (48)

Libéral

59 (68)

Ontario

34 (31)

Conservateur

46 (52)

Nouveau-Brunswick

16 (15)

Libéral-conservateur

6 (2)

Nouvelle-Écosse

12 (12)

Gouvernement national

1 (1)

Île-du-Prince-Édouard

2 (3)

Anti-Confédération

4 (0)

Terre-Neuve-et-Labrador

1 (1)

PSD/NPD

3 (4)

Colombie-Britannique

5 (10)

Crédit Social

2 (1)

Alberta

4 (5)

Unioniste

2 (1)

Saskatchewan

3 (5)

Nationaliste

1 (2)

Manitoba

1 (3)

Indépendant/aucune

3 (1)

Territories-du-Nord-Ouest

1 (0)

Réformiste

0 (1)

Yukon

1 (0)

Total

127 (133)

Total

127 (133)


Canadian Parliamentary Review Cover
Vol 34 no 3
2011






Dernière mise à jour : 2018-07-31