Revue parlementaire canadienne

Numéro courant
Région canadienne, APC
Archives
Prochain numéro
Guide de rédaction
Abonnez-vous

Recherche
AccueilContactez-nousEnglish
Sur les rayonsSur les rayons
Jonathan Lemco

Provincial Politics In Canada, Rand Dyck, Scarborough, Prentice-Hall, 1986, 626 pages.

L'ouvrage de Rand Dyck, Provincial Politics in Canada est une introduction systématique et assez complète à l'histoire et aux politiques de chacune des provinces canadiennes. M. Dyck recense les diverses cultures, histoires et structures politiques avec beaucoup de lucidité et les présente de façon agréable. Il porte une attention particulière à l'évolution de chacune des unités constituantes, à l'idéologie politique, aux partis et aux régimes électoraux, aux tendances en matière de vote, aux groupes de pressions et aux rapports avec le gouvernement fédéral. Les principales sources de ce travail sont les données des sondages effectués en 1981 et en 1984 et des rapports de Statistique Canada.

Mais ce qui fait la force de l'auteur fait également sa faiblesse. M. Dyck adopte le modèle utilisé par d'autres chercheurs, notamment par Martin Robin, dans son ouvrage Canadian Provincial Politics, qui se contente pour ainsi dire de regarder chacune des provinces l'une après l'autre au lieu de chercher à les comparer, exercice intellectuel beaucoup plus exigeant.

Or, M. Dyck ne tente aucun rapprochement entre les divers processus de formation de politique dans chacune des provinces sauf dans sa trop brève conclusion. On ne perçoit aucun effort réfléchi de sa part pour montrer les forces et faiblesses économiques et politiques relatives de chaque province. Il ne tente pas non plus d'explorer la façon dont les orientations politiques fédérales et provinciales se concilient et débouchent sur des préférences en matière de politiques. Ce n'est certes pas là une tâche facile mais, à mon avis, elle en vaut particulièrement la peine. Le lecteur est renvoyé aux travaux de Roger Gibbons, et notamment à son ouvrage : Regionalism: Territorial Politics in Canada and the United States, ou à ceux de Mildred Schwartz, et à son livre Politics and Territory: The Sociology of Regional Persistence in Canada, comme exemples d'études comparatives.

Une autre importante omission de cet ouvrage : le peu d'attention accordée au rôle des bureaucrates provinciaux. Depuis quelques années, ces fonctionnaires font partie intégrante du processus d'élaboration des politiques, mais leur présence est pratiquement passée sous silence ici.

Je ne veux pas être trop sévère à l'endroit de Provincial Politics in Canada. Compte tenu des objectifs assez modestes fixés par l'auteur et comme introduction générale sur la question, ce livre est tout à fait adapté à des étudiants de premier cycle et au lecteur averti. La bibliographie est assez complète et peut orienter les lectures des personnes intéressées à en savoir plus long sur telle ou telle province.

Jonathan Lemco
Professeur adjoint, Science politique et études canadiennes
The Johns Hopkins University
Washington, D.C.


Canadian Parliamentary Review Cover
Vol 9 no 3
1986






Dernière mise à jour : 2018-07-31